J’ai crée mon institut en 2007 et forte d’expérience et de réussite après avoir testé les produits du marché national et international, le métier de l’ongle est devenu pour moi une vraie passion.
Je travaille avec CND Créative pour la sculpture intégrale résine et pour rallonger des ongles naturels mous, rongés, cassants ou fragilisés. Avec la haute technologie de CND les ongles sculptés sont flexibles, souples et durables. CND offre la stabilité des couleurs sans cristallisation ni jaunissement, tout en respectant l’ongle naturel.
Je travaille avec BIO SCULPTURE GEL pour qui « nos ongles sont des bijoux, pas des outils » sur ongles naturels et pour créer des extensions flexibles et résistantes et surtout avec une dépose qui préserve l’ongle naturel.
Le système Bio Sculpture Gel présente le niveau le plus bas de toxicité de tous les gels existants. Le gel Bio sculpture rend les ongles beaux, préserve leur naturel flexible et les renforce. C’est réellement un système d’ongles extraordinaire sans ponçage et avec des étapes de limage réduites.
Soigner, sublimer, travailler dans le respect de l’ongle est ma devise.
Je vous invite au voyage avec Histoire d’Ongles.
À bientôt, Nadia.


Différentes participations

UPCOM 2015 et 2016 02 16 UPB COLLEGE UPCOM-1

Mondial Spa & Beauté 2015 – MSB paris du 28 février au 2 mars 2015 – Grande Halle de la Villette le salon mondial du spa de la beauté. Salon de l’esthétique.

 

Pas d’huile sur le feu ! Nous sommes près du but. La CNEP représente la branche esthétique non médicale. L’UPCOM, les métiers « artistiques » et non réglementés de la beauté (le maquillage non permanent, la pose de faux cils, la pose de faux ongles). Le secteur de la pose d’ongles artificiels était jusqu’à présent florissant et dynamique composé à la fois de Fabricants…
Pour en savoir plus http://www.cnep-france.fr/UPCOM/

Dans la presse locale

Le 29/04/2011

Un syndicat pour la beauté des ongles et des cils

Article et photo La Dépêche 09/05/2011

Création d’un syndicat

Nadia crée un syndicat ariégeois des prothésistes angulaires. Elle ne veut plus voir de femmes sortir d’un institut les ongles ensanglantés. Et les produits bons marchés à base de dérivé de pétrole, elle en a marre!
En plein cœur du petit village de Coussa, se cache une prothésiste ongulaire remontée comme une pendule. Depuis sa jolie maison qui est aussi son institut, Nadia Fleury se bat contre les abus commis au sein de sa profession. « N’importe qui peut devenir prothésiste ongulaire en trois jours, il faut que cela change car trop de personnes ont des pratiques qui sont loin d’être professionnelles voire même dangereuses ! », lance-t-elle.
Pour y voir plus clair, Nadia décide de monter un syndicat des prothésistes ongulaires en Ariège. Aujourd’hui, seulement 12 professionnels l’ont rejoint sur la trentaine existant en Ariège. Mais Nadia n’en est qu’à ses débuts, elle a envoyé bon nombre de courriers et a sollicité un maximum de personnes, dans l’attente des résultats. Ainsi l’Union des professionnels des métiers des cils de l’ongle et du maquillage (UPCOM) est née en France et Nadia en est la déléguée ariégeoise. Des Paris-Coussa, elle en fait régulièrement pour participer au développement de ce syndicat et définir la réglementation qui sera bientôt applicable, du moins c’est ce qu’elle espère. Les principaux critères pour obtenir la certification seront drastiques : la présence d’un point d’eau, des produits sans dérivé de pétrole, plus de ponceuse mécanique. « Sur des ongles naturels c’est une véritable catastrophe, il faut absolument utiliser un polissoir. »
Des contrôles seront effectués et des formations plus complètes seront proposées pour qu’enfin, il y ait une réglementation pointue au sein de cette profession. « Aujourd’hui, selon Nadia, une cliente ne doit plus avoir mal pendant la pose de faux ongles ou pendant une manucure et encore moins ressortir avec les ongles mous ou ensanglantés. » En Ariège, Nadia sera une de ces « contrôleuses » et formatrices des prothésistes. Cette passionnée a fait ses débuts au sein de l’Institut Claudius Regaud, un centre de lutte contre le cancer où elle « réparait un des dégâts causés par la chimiothérapie. » Pour elle, « c’est un vrai métier d’avenir » qu’elle défendra bec et ongles.[/col]

Création d’un syndicat

L’Assemblée Générale du GAPSOAP a eu lieu le jeudi 26 janvier à 10h à l’UPA de Foix. Notre partenaire Bio Sculpture Gel était présent.

Le mot de la Présidente.

2012 sera l’année de tous les défis pour la filière Beauté Bien-être dont nous faisons partie.
Il nous faut bien travailler et agir en professionnelles pour affronter un avenir incertain.
J’ai souvent déploré le manque d’organisation et de cohésion de notre secteur, puisqu’il n’y a pas encore de réglementation. Mais aujourd’hui nous pouvons tirer la sonnette d’alarme avec l’aide d’UPA (Union Professionnelle Artisanale) qui nous soutient.
Nous devons plus que jamais être solidaires et comprendre que nos divisions sont notre talon d’Achille. C’est le consommateur qui fait le marché, pas les lois et les règlementations.
Ayons confiance, restons soudés et un peu plus complices pour affronter le défi qui nous attend.
Nous n’avons pas le pouvoir de règlementer mais ensemble nous pouvons structurer notre métier et alerter le consommateur des dérives de celui-ci dans notre région.
Création du GAPSOAP
C’est un appel que je lance à toutes les professionnelles : pour avancer, nous avons besoin de vous.La cohésion est un élément essentiel de la bataille pour la survie de nos petites entreprises et pour construire notre avenir.Nous devons être nombreuses, organisées et fortes pour répondre à ceux qui font n’importe quoi sans respecter les règles d’hygiène et les protocoles de bases, qui utilisent de mauvais produits ou de bon produits mais sans réelle formation, qui pratiquent des tarifs bradés.
Soyez aux côtés de ceux et celles qui défendent ce beau Métier, travaillez dans le respect de l’ongle, soyez professionnelles et adhérez au GAPSOAP.
Nadia Fleury Présidente

Groupement Artisanal des Prothésistes et Stylistes Ongulaires d’Ariège Pyrénées

Cela fait longtemps que les différents acteurs des métiers de l’ongle réclamaient une structuration de leur marché. À l’initiative d’une poignée d’entre eux, cette volonté est enfin devenue réalité !
Sous l’égide de l’UPA Ariège, le GAPSOAP, Groupement Artisanal des Prothésistes et Stylistes Ongulaires d’Ariège Pyrénées, est désormais le premier syndicat à défendre les intérêts des professionnels de ce métier qui représente une part de plus en plus importante du marché français de la beauté.
Jusqu’à ce jour l’absence de réglementation et de charte a permis la prolifération d’instituts et de prestataires à domicile qui ne respectent en rien les minimums d’hygiène et de qualité des prestations requis, et qui sous couvert de prix bas utilisent des produits non autorisés, nocifs, voire dangereux.
La clientèle doit être alertée et la pratique de cette concurrence déloyale doit cesser.
Pour toutes ces raisons, la présidente du GAPSOAP pour l’Ariège Nadia FLEURY, institut ” HISTOIRE d’ONGLES ” en Ariège depuis 2007 invite tous les professionnels concernés à adhérer au GAPSOAP de manière à ce que notre syndicat soit reconnu et représentatif de la profession.

Les professionnelles qui vous comprennent :

Présidente : Nadia FLEURY – Verniolle – tel : 06 78 92 62 30
Vice présidente : Véronique BATINI – Verniolle – tel : 06 75 67 27 22
Trésorière : Lauriane RESPAUD – Les pujols – tel : 06 63 00 63 57
Trésorière adjointe : Virginie CHAFFARD – Seix – tel : 06 70 23 68 38
Secrétaire : Julie MONPEYROUX – La Tour du Crieu – tel : 06 17 12 04 21
Secrétaire adjointe : Christelle LANTERI – Saint Girons – tel : 05 61 04 79 34
Michele MARTIN – Pamiers – tel : 06 09 82 30 68
Julia FERRO – Foix – tel : 06 16 69 06 00